Accueil » Epicerie » Coopérative au Bénin Mon compte  |  Voir panier  |  Commander   
Catégories
Alimentaire-> (156)
Guarana (4)
Maca (5)
Complément alimentaire (8)
Savons et cosmétiques (12)
Huiles essentielles (29)
Artisanat
Coton bio
Accessoires (8)
Offrir-> (14)
Recherche rapide
 

Recherche avancée
Nouveautés ? plus
Chocolat au lait cacao intense bio 50% Madagascar 100g
Chocolat au lait cacao intense bio 50% Madagascar 100g
3.57EUR
Infos. HEADING_TITLE
Coopérative au Bénin   Date: mardi 29 mars, 2005
En bref:
Le Bénin, considéré comme l’un des pays les plus pauvres de la planète mais meilleur élève sur le plan de la démocratie en Afrique francophone depuis plus de 10 ans, regorge d’une multitude de sans - emplois. De nombreux universitaires diplômés (BAC + 2 ; voir BAC + 5 !) exercent alors le métier de moto - taxis ou retournent aux travaux champêtres pour essayer de survivre. Or, depuis des lustres, à condition de planter les rejets et de surveiller la floraison, le sol, suffisamment arrosé en période pluvieuse, produit de savoureux ananas gorgés de soleil. Hélas, faute d’écoulement, les fruits périssent à même le sol…

Détails:
L’ATB-France est une association Loi 1901 créée en 1984 par les époux Pierre et Martine Kakpo, l’un d’origine béninoise et l’autre d’origine française.

ATB qui signifie « Aide Technique Bénévole aux créateurs d’entreprise dans les pays d’Afrique » œuvre, à Annemasse (Haute-Savoie) pour la prise en charge de l’individu par son travail.

De 1985 à 1995, elle a formé et installé, dans leur pays d’origine, avec l’aide de différents partenaires, 35 personnes issues de l’immigration. Certaines d’entre elles ont ainsi créé leur auto - emploi et favorisé l’embauche d’autochtones : 6 pays et 15 secteurs d’activité sont alors concernés.

En 1995, l’action de l’ATB se matérialise en direction du Bénin suite à la rencontre du couple Kakpo, franco-béninois, avec le couple Ahanzo, tous deux Béninois d’origine, grâce à la création de l’association ATBD à Abomey – au Bénin. Se met en place un projet de micro - crédits destinés à favoriser la création ou le développement de petites activités artisanales, susceptibles de générer de modestes revenus.

En 1996, pour favoriser la formation de sans - emploi, six Béninois sont recrutés par les responsables de l’ATBD-Bénin pour un stage, au Centre Ecologique Albert Schweitzer au BURKINA FASO : 4 personnes se forment aux techniques du séchage (solaire et gaz) des produits tropicaux, et 2 dans la branche des technologies appropriées : construction et entretien de séchoirs solaires et gaz à partir de la matière première locale. L’activité permettra de pallier aux pénuries de fruits et légumes en période de carence, mais aussi de transformer la production en période de surabondance...

En 1997, l’ATB - France finance la construction d’un bâtiment équipé de séchoirs pour les premiers essais de production d’ananas séchés. Ainsi est créé, à Abomey, le CSFT (Centre de Séchage des Fruits Tropicaux). Des échantillons sont envoyés dans les laboratoires français d’analyses micro biologiques et bactériologiques. Les résultats étant très satisfaisants, l’ATB - France recherche en Europe des marchés à l’exportation, afin d’optimiser les ventes. Cette même année, Genève Tiers - Monde, ONG suisse disposant de 2 magasins du commerce équitable, commande 200 kg de fruits séchés au CSFT d’Abomey. Six mois plus tard, Claro S.A., centrale d’achat du commerce équitable suisse qui dispose de 340 points de vente, passe une seconde commande avec, comme perspective, de vendre des fruits séchés dans plusieurs pays, membres du réseau du commerce équitable européen.

En 1998, Solidar’Monde, centrale d’achat du commerce équitable français créée par la Fédération ARTISANS DU MONDE, qui dispose de 120 points de vente, passe également commande d’ananas séchés.

Les livraisons aux 3 structures du commerce équitable se poursuivent, de façon régulière, pourtant, en 2000, Claro informe ses fournisseurs - partenaires d’une stagnation des ventes liées à la concurrence des produits séchés asiatiques et africains, bio ou non… et suggère de diversifier la production.

Aussi, en 2001, ATB - France contacte Monsieur Thomas Le Prince, producteur de pommes et de poires à Vallières, dans la perspective de produire des confitures marque « Les Fruits de la Solidarité » avec les brisures d’ananas provenant de la découpe des ananas pour les clients des centrales d’achat : les confitures sont un délicieux mélange de fruits du sud et de fruits du nord, porteur d’un message de solidarité.

En 2002-2003, s’organisent, entre le Bénin et la Haute-Savoie, des séances de formation en faveur de la production de jus de fruits et Monsieur Paul Gilson, (Société Gilson et fils-Hauteville sur-Fier) installe, au Bénin, le matériel adéquat pour une production de jus conforme aux normes européennes.

En 2004 arrive, en Haute – Savoie, dans des poches de 25 litres, le 100 % pur jus d’ananas du Bénin, que l’on baptise « BeninOr » du fait de son exceptionnelle qualité gustative, et qui, mélangé au jus de pomme ou poire agrandit également la gamme des « Fruits de la Solidarité » Savoie-Bénin.

La création d’emplois:
- De 1997 à 2004 le centre de séchage d’ananas est passé de 1 à plus de 40 personnes employés.
- Le centre de séchage est passé 1er employeur privé dans une agglomération de 90000 habitants.
- Depuis 1997 les transformateurs d’Abomey font travailler plus de 200 petits producteurs d’ananas frais.
- 4 nouveaux centres de séchage ont vue le jour.

La réduction de l’insécurité en matière de revenu
- Des prix fixes ont été définis.
- Des employés payés au SMIG, c'est-à-dire un salaire fixe.

Création d’une caisse de solidarité
- Celle-ci protège les employés en cas de maladie, d’accident, de maternité, de décès dans la famille ou de petites blessures.

Le Centre de Séchage de Fruits Tropicaux devenu une référence pour le Bénin et d’autres pays d’Afrique
- Développement d’une collaboration Sud-Sud par la transmission du savoir-faire entre différentes ethnies. Le centre accueil des stagiaires de différents pays africains.

Diversification de la production
- Depuis 2003, production de jus d’ananas

Cependant, si le développement de la culture de l’ananas, ainsi que la formation à la transformation pour une meilleure conservation des fruits est devenue une priorité pour le gouvernement béninois ; on peut se demander quels seront, dans l’avenir, les débouchés…
En effet, il ne suffit pas de cultiver puis de conserver inutilement : encore faut-il trouver, pour les ananas frais séchés du Bénin, des débouchés sûrs, suffisamment nombreux, réguliers et que l’ananas soit payé au juste prix pour compenser une consommation locale déficiente, faute de revenus suffisant ou d’habitudes alimentaires autres…


Découvrez et dégustez les fruits de la solidarité en cliquant ici

Autre information:
Pour plus d'informations, visitez le lien suivant:  Association ATB.


Statistiques article:
Vues:10427
Critiques: 3
Coopérative au Bénin
Coopérative au Bénin
Coopérative au Bénin

Coopérative au Bénin Reviews
No. Auteur Note Lire Ajouté le
01. Maria Teresa Tenze 5 sur 5 étoiles! 3957 21/04/2005
02. Sandrine Marcepoil 3 sur 5 étoiles! 4257 01/04/2005
03. Sandrine Marcepoil 5 sur 5 étoiles! 3845 01/04/2005
Donnez votre avis RetourContinuer
Mon
0 produits
Ouverture de session
Adresse email:
Mot de passe :


Nouveau Consom'Acteur

Mot de passe Oublié ?
Informations

Expedition :
  • Colissimo Suivi 48h
  • Retrait magasins
Forfait port France : 7.97EUR (≤ 4kg)


Règlement :
  • Carte bleue
  • Chèque
  • Virement bancaire


Qui sommes nous ?
Conditions Générales
Avis plus
Vanille des Comores 10g
cette vanille bourbon est parfaite pour les rhum, elle a un ..
5 sur 5 étoiles !
Siren 479 655 714 RCS Lyon - CNIL : 1073233
Copyright © 2003-2020 osCommerce
Flux Boutique flux blog Lyon Flux Blog Lyon flux blog Lille Flux Blog Lille Facebook Twitter
Vêtements équitables - Maca bio équitable - Guarana bio - Chocolat noir 100% cacao bio - Offrir cadeau bio équitable solidaire - Spiruline - Muirapuama